Selena Gomez, Demi Lovato, Liam Payne victimes de harcèlement scolaire, mais c'est quoi au juste ?

Ecrit par

L'école, lieu de savoir, de paix et de bons souvenirs ! Parfois lieu de souffrance, de peur et d'enfer pour beaucoup d'enfants et de jeunes. Filles, garçons, de la primaire au lycée, le harcèlement concerne tout le monde

Comme tout le monde, les stars ne sont pas épargnées par les les difficultés de la vie. Récemment, Zayn a d'ailleurs tout dit dans son autobiographie sur sa période d'anorexie pendant les One Direction. On le sait, être célèbre ne permet malheureusement pas d'éviter la peine et les moments de solitude, à l'image de Hailey Baldwin qui a fait des révélations déchirantes sur la célébrité en interview Glamour. Le jeudi 03 novembre est la journée nationale contre le harcèlement. Aujourd'hui en France, on estime que plus de 700 000 élèves en sont victimes. Dans leur enfance ou plus tard, de nombreuses célébrités ont souffert d'intimidation, de critiques récurrentes parfois même de violences à l'école. Le harcèlement nous concerne tous et les stars sont nombreuses à dévoiler ces moments douloureux de leur passé.

Selena Gomez, Demi Lovato, Liam Payne victimes de harcèlement scolaire, mais c'est quoi au juste ?

Mais en fait, le harcèlement scolaire, qu'est-ce que c'est au juste ? Des critiques sur le look vraiment très spécial d'Unetelle ? Quelques remarques sur les formes un peu trop rondes d'Untel ? Des regards lancés vers X ou Y qui jouent toujours les fayots auprès des profs ? Ces remarques, on les a toutes et tous pensées au moins une fois à l'école. Pourtant, est-ce qu'elles font de nous des harceleurs ? C'est Dan Olweus qui, dans les années 70, a étudié ce qu'il a nommé le "school bullying". On parle de harcèlement lorsqu'une personne qui ne peut se défendre subit la violence d'un ou de plusieurs agresseurs, de manière répétée et dans la durée. Cette violence peut prendre plusieurs formes : Insultes verbales, coups, pression psychologique... Et parfois provoquer des situations irréversibles : 3 ou 4 adolescents se suicideraient chaque année à cause du cyber-harcèlement en France. Lorsque les faits se déroulent à l'école, on parle de "harcèlement scolaire".

Selena Gomez, Demi Lovato, Liam Payne victimes de harcèlement scolaire, mais c'est quoi au juste ?

"Okay, mais moi je sais me défendre et puis, je suis "normal(-e)", je suis discret(-ète)... Ce n'est pas moi qui me ferais embêter !", "Si un jour j'avais un problème, j'en discuterais avec mes amis ou bien j'attendrais un peu que ça passe... Ça va, tout le monde se fait charrier à l'école, ça ne dure pas toute la vie !" Ces réflexions te sont familières ? C'est vrai, dit comme ça, le harcèlement scolaire ne paraît pas insurmontable. Sauf que voilà, le harcèlement scolaire touche tout le monde. Que l'on soit victime d'agressions, agresseur, témoin, confident, on est TOUS concernés. Les agressions qui concernent l'apparence physique (le poids, la taille, les cheveux,...) ne sont qu'un exemple, au même titre que le sexe, un handicap ou encore un centre d'intérêt. De manière générale, le harcèlement scolaire se fonde sur le rejet de la différence.

Ainsi, tout le monde peut être touché de près ou de loin par le harcèlement scolaire, sous prétexte que telle ou telle caractéristique, que tel ou tel comportement ne revienne pas à d'autres. Et malheureusement, ce n'est pas parce qu'on a un don, un talent pour la musique ou la comédie par exemple, que l'on peut être épargné. Les stars vous font part de leurs expériences :

Selena Gomez, Demi Lovato, Liam Payne victimes de harcèlement scolaire, mais c'est quoi au juste ?

James McVey du groupe The Vamps est très engagé dans la lutte contre le harcèlement scolaire. En 2015, dans une interview pour le Glasgow's Evening Times, l'artiste a déclaré : "Je pense que les gens, et certainement nos fans, imaginent qu'être membres d'un groupe nous immunise contre le harcèlement. Tout le monde passe par là un jour où l'autre, donc si je pouvais en aider certains, j'en serais heureux." James McVey a toujours utilisé sa célébrité pour partager son expérience et conseiller ses fans.

Sur Twitter, James McVey répond aux Vampettes : "J’étais harcelé à l’école et ne correspondait à aucun groupe social. Cela craignait à l’époque, mais aujourd’hui je suis heureux. Concentre-toi sur toi-même et sur le fait d’avoir des bonnes notes. Je ne vois même plus mes anciens camarades." ; "C’est toujours mieux d’en parler à quelqu’un. De plus, souvenez-vous que ces personnes ne seront pas toujours dans vos vies. Vous devez réaliser qu'après l’école, ces gens ne voudront plus rien dire pour vous et vous devez rester fortes."

Demi Lovato est elle aussi une porte-parole des victimes de harcèlement. Aujourd'hui et depuis plusieurs années, elle utilise sa célébrité pour faire bouger les choses. Pour la campagne Bystander Revolution en 2014, la chanteuse a déclaré : "J'ai connu le harcèlement à l'école primaire. Les enfants me donnaient des noms méchants, ils me lançaient des remarques. Ensuite, au collège, les gens ont commencé à critiquer mon poids et à me dire que je devais maigrir."

Il y a un an, Austin Mahone s'est confié à Attitude Magazine : "On n’arrêtait pas de s’en prendre à moi à l’école. À cette période, je n’étais pas du tout populaire auprès des filles et j’ai même été victime plusieurs fois de harcèlement. Mais je n’ai rien fait pour me défendre, j’ai gardé ça pour moi, ce qui était une grosse erreur. Je pense que chaque personne qui passe par ce genre de situation doit en parler autour d’elle."

Lorsqu'elle était plus jeune, Nina Dobrev a été victime de commentaires sur son physique, comme elle l'a dévoilé à E ! News en 2013 : "J’avais un visage trapu. J'ai eu une phase où j'ai coupé mes cheveux pour ressembler à un garçon. Les enfants te harcèleront pour n'importe quelle raison car ils se sentent mieux et plus forts. Ce n'est que lorsque tu deviens la victime que tu te rends compte que ce n’est pas cool et que tu as blessé les gens... Avant cela, tu peux blesser beaucoup de monde."

La célébrité était la raison de l'acharnement subi par Selena Gomez lorsqu'elle était petite. Sa cousine Priscilla a témoigné dans une interview pour BOP en 2012 : "Il y avait des filles vraiment pas sympas dans notre école. Elles se moquaient tout le temps de Selena parce qu’elle était actrice."

Zendaya et Bella Thorne ont participé aux actions de l'association Free The Children en 2012. L'occasion pour Bella de dire à ses fans qu'elle aussi a été victime de harcèlement : "Quand j'étais plus jeune j'étais aussi harcelée à l'école. Je n'arrivais pas à lire ni même à parler devant les autres car j'étais effrayée. Je suis ici pour passer un message : soyez vous-même, peu importe ce que les autres pensent."

En 2013, Liam Payne a fait une révélation à We Love Pop : "Quand j'étais à l'école, je me faisais harceler par quelques personnes plus vieilles que moi. Je l'ai dit à mes parents et mes profs, mais ça n'a pas marché alors j'ai dû régler ça moi-même. J'ai appris à boxer et ça m'a donné plus de confiance en moi, je pouvais mieux leur faire face. Puis j'ai rencontré un garçon plus vieux qui m'a aidé et qui se comportait comme un grand frère, alors ces personnes ne m'ont plus approché."

Plus récemment, ce sont les Little Mix qui ont fait part de leur expérience dans leur nouveau livre, Our World. Jade Thirlwall a révélé : "Cette fille me coinçait dans les toilettes, m’insultait et me jetait de la poudre de javel dessus. (...) Une fois, ses amis l’ont aidée à me maintenir et elle a dessiné un bindi sur mon front.” Jesy Nelson n'a pas non plus été épargnée : Elle a subi de nombreuses moqueries sur son look, ce qui a généré beaucoup de stress et une importante chute de cheveux.

Selena Gomez, Demi Lovato, Liam Payne victimes de harcèlement scolaire, mais c'est quoi au juste ?

Lady Gaga, Miley Cyrus, Rihanna, Jennifer Lawrence, Robert Pattinson, Ansel Elgort, Taylor Swift, Justin Timberlake, Eminem, Tom Cruise, Victoria Beckham... La liste des stars victimes de harcèlement scolaire est longue. Aujourd'hui, même si les souvenirs peuvent rester douloureux, leur célébrité est un moyen de médiatiser leur expérience, d'informer et de sensibiliser leurs fans. Surtout, elles les encouragent à se mobiliser contre le harcèlement scolaire avec ce premier geste : En parler.

"Mais alors, le harcèlement scolaire quand l'école est finie, ça s'arrête ?" Hélas, non. Quelques chiffres : En France, parmi les 700 600 jeunes victimes de harcèlement scolaire, de l'école au lycée, 383 830 élèves en sont victimes d'une forme sévère. Malheureusement aujourd'hui, le harcèlement ne s'arrête pas à la grille d'un établissement, après la sonnerie de la cloche. 1 élève sur 5 est confronté au cyber-harcèlement. Les portables, Internet, les réseaux sociaux agrandissent le périmètre du harcèlement. Derrière un écran, il serait encore plus facile d'insulter et de se moquer à raisons de dizaines, de centaines ou plus de commentaires, partagés et diffusés sur la Toile. "Net Ecoute" est un numéro national gratuit qui propose des solutions aux victimes de cyber-harcèlement et à leurs familles : 0800 200 000. Cette année, la Journée nationale contre le harcèlement est consacrée à cette nouvelle forme de harcèlement.

Non au harcèlement - Liker, c'est déjà harceler par EducationFrance

Le premier jeudi de novembre est une journée nationale pour dire tous ensemble "Non au harcèlement". L'occasion de mettre l'accent sur ce qu'il se passe en milieu scolaire. Ce matin à 8h, à l'initiative du ministère de l'Education Nationale, une mosaïque collaborative a été diffusée sur les réseaux sociaux grâce au hashtag #Nonauharcèlement. Peut-être l'as-tu diffusé toi aussi ou en as-tu entendu parler ? :-) Sinon, sache qu'il n'est pas trop tard pour rejoindre le mouvement ! Si tu veux te confier ou simplement t'informer, être sensibilisé(-e) et poser des questions, tu peux contacter le 3020. Lui aussi est un numéro gratuit, ouvert du lundi au vendredi de 9h à 18h, sauf pendant les jours fériés. Tu pourras y trouver écoute, informations et conseils, comme sur le site www.nonauharcelement.education.gouv.fr et sur la page Facebook "Non au harcèlement à l'école". Dans tous les cas, sache que le meilleur moyen de lutter contre le harcèlement scolaire, c'est de ne pas rester seul(-e).

Source : fan2.fr/Stand Up To Bullying Day/France Télévisions/We Love Pop/BOP/Our World/Free The Children/Attitude Magazine/Bystander Revolution/E ! News/www.nonauharcelement.education.gouv.fr/YouTube @Cambio,@Bystander Revolution/Dailymotion @EducationFrance

16 commentaires
  • Signaler
    punaise fan2 le meilleur article que j'ai jamais lu, l'harcélement est une pratique de plus en plus commune. ça commence trés souvent au primaire....! qqlch contre quoi on doit se battre... merci fan2 trés intéressant les témoignages des stars...!!! pour eux ce qu'ils sont aujourd'hui c un peu comme un vengeance envers ceux qui les ont harcelés !!
  • Signaler
    on ne se rend jamais compte de combien de personnes ont été harcelé... Et ca commence des le primaire en plus....
  • Signaler
    Super Article !
  • Signaler
    Moi j'ai été victime de harcèlement paske je suis née handicaper des pieds
  • Signaler
    Oui mais faut mettre juste un coup de pression aux gens qui harcelaient histoire qu'ils se mettent à la place des victimes un peu.