On dit STOP à nos complexes !

Ecrit par

On a toutes nos complexes et nos moments de doutes. L'essentiel c'est de les comprendre et de les surmonter.

J'ai honte d’aller à la piscine avec les copines... Les complexes sont difficiles à gérer. Si tu te trouves trop grosse, il est normal que tu redoutes le regard de tes amies. Cependant, si vous êtes vraiment proches, elles t’accepteront telle que tu es, sans te juger, sois-en certaine ! Tes copines ne veulent pas que tu viennes avec elles à la piscine pour te regarder en maillot de bain, mais juste pour s’amuser avec toi ! Tu dois leur faire confiance et sauter le pas. Si tu n’essaies pas au moins une fois, elles risquent de se vexer et de ne plus te proposer de sortir avec elles. Si c’est vraiment trop dur pour toi, sois sincère et dis-leur ce que tu ressens, elles te soutiendront, et tu te sentiras bien mieux dans ta peau !

J'ai les oreilles décollées... Si tu considères tes oreilles décollées comme un problème, il faut que tu en parles avec tes parents ou un médecin. Il ne faut pas que tu montres aux autres que ca te fait de la peine s’ils se moquent de toi. Ils insistent car ils voient que ca te touche. Ils vont se lasser. Mais si c’est vraiment insupportable, il faut en parler avec un médecin pour voir ce qu’il est possible de faire. C’est une opération chirurgicale courante et ce petit défaut se répare rapidement.

On dit STOP à nos complexes !

Je n'ai pas de poitrine... La plupart de tes copines ont déjà des formes, alors que toi, tu es toute plate, tu n'as pas de poitrine ? Pas de panique ! La puberté est une période compliquée, et tu dois savoir que personne n'est logé à la même enseigne. Tes amies sont certainement précoces, alors que toi, tu devras patienter encore quelques mois avant d'avoir des formes. Certaines jeunes filles ne voient leur corps changer que vers l'âge de 14 ans. Alors, sois patiente, il n'y a rien d'anormal, et ton tour viendra !

On dit STOP à nos complexes !

J'ai peur des miroirs... Un grand nombre de jeunes filles se sentent mal dans leur peau et ne sont pas satisfaites de leur apparence. Ne t'inquiète pas, c'est tout à fait normal. Tu es en pleine adolescence, et tu as besoin de temps pour t'habituer à tes nouvelles formes. Si ta mère t’empêche de suivre un régime, elle a raison ! Tu es encore jeune, et ton corps va naturellement évoluer au fil du temps. N'hésite pas à parler de tes complexes avec tes copines et ta famille, cela te libèrera. Tu verras que tu n'es pas seule, et cela t'aidera à prendre confiance en toi. Si ton physique devient une réelle obsession, tu pourras en parler à un médecin. Sache qu'il n'y a aucune honte à ça !

Je fais une grosse déprime... Il t’arrive de pleurer sans raison et tu voudrais comprendre pourquoi. Rassure-toi ! Tu es à un âge où plein de choses se bousculent dans ta tête. Tu peux très bien être hyper-heureuse, le matin, et très triste, le soir. La vie nous fait souvent passer par des tonnes d’émotions que nous ne contrôlons pas forcément. Tes larmes sont en quelques sortes l’expression de ces petits moments d’inquiétude. Il n’y a rien de grave ! En revanche, si ces périodes de chagrin s’installent, ne reste surtout pas dans ta chambre à broyer du noir. Le remède infaillible est l’écriture. Exprime tout ce que tu ressens sur ton blog ou dans ton journal intime. Sinon, appelle tes super-copines pour te confier à elles. Dis-toi que pleurer ça fait du bien, et que tu retrouveras très vite ta bonne humeur naturelle !


58 commentaires
  • Signaler
    Oui en ce moment, grâce à la chirurgie, on a la possibilité d’avoir des grosses poitrines. Mais, il ne faut pas croire que les hommes n’aiment que les grosses poitrines, c’est une grosse erreur, surtout pour les jeunes filles. Suzanne du site infoeducation.org
  • Signaler
    Je peut pas dire STOP au complexe, Moi :$
  • Signaler
    Y a pas beaucoup de parents qui accepètent les operations de chirurgie sur leurs enfants ...
  • Signaler
    j'ai une grande poitrine que mes autres amies
  • Signaler
    moi je fait 1;55 m et pése 35,5 kg et j'ai pass e forme--'