Les revers de l'industrie K-pop : Des stars parfaites, mais à quel prix ?

Ecrit par

Depuis quelques années, un phénomène venu tout droit de la Corée du Sud fascine au plus haut point des millions de fans à travers le monde. Ce phénomène n’est autre que la K-pop et les stars de ce genre musical font rêver la jeune génération. Mais quel est le secret de ces célébrités pour être constamment au top ? Quelles sont les dessous de ce modèle industriel culturel si réputé ?

Selon Charlie XCX, "les artistes du label SyCo sont nuls". Un avis que ne partagent visiblement pas les millions de fans de groupes tels que les One Direction ou encore les Little Mix, devenus de véritables phénomènes dans l’industrie du disque. Si la pop britannique semble aujourd’hui avoir conquis le monde, l’engouement pour la K-pop a aussi dépassé les frontières coréennes et ce genre musical, aujourd’hui très à la mode, se propage comme une traînée de poudre auprès des adolescents. Un succès en majeur partie porté par des groupes tels que les BIGBANG, les Super Junior ou encore le groupe féminin EXID , tous à l’allure irréprochable et aux chorégraphies parfaitement millimétrées. Mais le quotidien de ces stars de pop coréenne est-il vraiment tout rose ? Que cache réellement ce modèle d’industrie culturel qui fait rêver tant de gens ?

Les revers de l'industrie K-pop : Des stars parfaites, mais à quel prix ?

À l’origine de ce phénomène planétaire qu’est la K-pop, trois grandes maisons de disques, aussi surnommées les "Big 3" de par la position dominante qu’elles occupent au sein de ce secteur : YG, JYP et enfin, la plus riche et la plus puissante de toutes, SM Entertainment. Chacune d’elle est spécialisée dans différents styles musicaux allant de la Dance en passant par le Hip-hop / R'n'B, et comptent parmi leurs poulains de nombreux élèves devenus aujourd’hui des stars. C’est le cas de 2ne1 le groupe de K-pop féminin qui fait actuellement sensation et qui est sous l’aile de la YG Entertainment. Des millions de fans rêveraient aujourd’hui de devenir aussi célèbres que ces stars de la K-pop, mais pour en arriver là, ces artistes ont dû faire bon nombre de sacrifices.

Les revers de l'industrie K-pop : Des stars parfaites, mais à quel prix ?

En effet, pour pouvoir prétendre signer un contrat avec l’une de ces maisons de disque, il faut d’abord faire ses preuves et fournir un travail acharné afin de finir parmi les meilleurs. Pratiquement toutes les stars de la K-pop ont intégré au préalable des écoles dénicheuses et formatrices de talents, où elles y ont appris notamment la danse, la musique, ou encore les langues étrangères. Dans ce genre d’écoles, les élèves s’y entraînent en général à raison de 10 à 12 heures par jour et ce, pendant des années. La formation dure en moyenne de 3 à 5 ans et une fois sélectionnés par les maisons de disques via de gigantesques casting, ces artistes sont ensuite liés par des contrats jugés souvent trop abusifs, pouvant aller jusqu’à 15 ans. Les labels contrôlent leurs artistes à tous les niveaux et régissent même certaines règles concernant leur vie personnelle. Ainsi, un contrat peut être révoqué du jour au lendemain si un artiste s’affiche avec de l’alcool ou encore une cigarette. Certaines clauses peuvent également exiger de ne pas avoir de relations amoureuses, afin que les artistes se concentrent uniquement sur leur carrière. S'ils se soumettent pratiquement tous à ce genre de contrats, d’autres artistes n’hésitent pas à se rebeller et, c’est ainsi qu’en 2009, la SM Entertainment s'est vu intenter un procès par les membres de la TVXQ au sujet de leur contrat d’exclusivité de 13 ans.

Les revers de l'industrie K-pop : Des stars parfaites, mais à quel prix ?

Ce n’est pas tout, puisqu’avant d’entrer dans le monde du show-business, nombreuses sont les stars à avoir recours à la chirurgie esthétique. Une étape quasi obligatoire et des interventions financées par les maisons de disques, qui ne laissent jamais rien au hasard lorsqu’il s’agit de l’apparence de ses futures stars. La Corée du sud est d’ailleurs le plus grand marché au monde pour la chirurgie esthétique. Mais toute cette préparation garantit-elle forcément le succès ? Toutes ces stars formées à partir du même moules ne finiront-elles pas un jour par lasser le public ? Quoi qu’il en soit, l’État Coréen débourse chaque année des millions afin de promouvoir la K-pop, qui constituerait un élément central de la culture coréenne, participant chaque année au développement du pays et favorisant ainsi considérablement le tourisme. Les filles, quelles sont vos stars de K-pop préférées ?

Source : fan2.fr / Rue 89 / CVJ Pop News/ Envoye Special / Inaglobal

13 commentaires
  • Signaler
    woooaah, comment vous m'avez grave énervé, c'est la première fois que je lis un article sur la kpop venant de vous, ET C'EST QUE DE LA MERDE !!!! Quand vous connaissez pas article par coeurs nan parler pas, tous ce que c'est article apporte C'EST DES FANS EN COLERE, rester sur les artistes américain au lieu de vous attaquez a un sujet que vous connaissez pas
  • Signaler
    Non pas toute les stars
  • Signaler
    Woaw...Mais c'est pas forcément toutes les stars qui ont recours à la chirurgie ?
  • Signaler
    Tout ça pour dire qu'ils sont de véritables artistes, des artistes à part entière et non des corps sans âmes, écorchés par la cupidité comme le dis cette article.
  • Signaler
    (suite) beaucoup de sacrifices, des mois voir des années de travail, des hauts et des bas, mais au final la passion qu'ils ont pour la musique les poussent à se surpasser. Jetez un coup d'oeil aux BTS (Bangtan Boys), ils ont débuté en décembre 2013, cela fait maintenant 2 ans qu'ils ravissent les ARMY (nom de leur fans). Ils viennent d'une petite agence, la Bighit, alors vous vous imaginez comme il a été dur pour eux de se faire une place entre les "3 big". Et pourtant, en seulement deux ans ils se sont fait un nom, sont reconnus à l'international , récompensé à plusieurs reprises et tout ça grâce à toute la passion et l'ambition qu'ils mettent dans ce qu'ils font.