L'info lol du jour : The Vamps saccagent la chambre de leur manager

Ecrit par

The Vamps sont très proches de leur manager. Le groupe et Joe O'Neill entretiennent une relation très complice. D'ailleurs, les musiciens adorent le taquiner et lui faire des blagues. Hier encore, il semblerait que The Vamps aient totalement saccagé sa chambre d'hôtel. La rédac de fan2.fr revient sur cette Info Lol du Jour, totalement délirante

Hier soir, The Vamps ont dévoilé "Twist and Shout", leur cover du morceau des Beatles. Lorsqu'il s'agit de musique, les Britanniques sont passionnés et sont très concentrés dans leur travail. Néanmoins, une fois sortis des studios et des concerts, ils adorent s'amuser. Les musiciens sont tous les quatre très proches et aiment se taquiner, mais ils aiment surtout se liguer ensemble pour jouer des tours aux membres de leur équipe. Hier encore, leur manager a eu une bien mauvaise surprise. Plein de bonnes intentions, il a accepté de prêter sa chambre d'hôtel aux membres de The Vamps, afin que ces derniers fassent une Twitcam. Cependant, il n'avait probablement pas prévu l'engouement de Bradley Simpson, James McVey, Tristan Evans et Connor Ball face à leurs Vampettes. Les stars ont tout fait pour faire rire leurs fans. Ils ont gonflé des ballons et jeté des confettis partout dans la pièce. Au final, Joe O'Neill a récupéré sa chambre dans un piteux état. Heureusement, le jeune homme a pris la situation avec humour, et a tweeté une photo de sa chambre, accompagnée du message : "Ce moment où tu t'aperçois que tu n'aurais jamais dû laisser The Vamps faire une Twitcam dans ta chambre..." Bien entendu, il ne leur en veut pas du tout et a même félicité The Vamps pour leur EP Somebody To You, déjà numéro 2 aux USA ! Tout est bien qui fini bien alors ! Trouvez-vous cette anecdote amusante ?

Plus d'actu sur L'info lol du jourThe Vamps : Life Of The Party de Shawn Mendes, la superbe cover de Bradley Simpson

L'info lol du jour : The Vamps saccagent la chambre de leur manager
Source : Twitter @JoeJONeill - Crédit : Mercury