Kendall & Kylie Jenner en mode Summer Love, vis enfin ton rêve avec la fanfiction de l'été

Ecrit par

La fin des vacances pointent le bout de son nez mais pas de panique, notre dernier Summer Love va vous remonter le moral. Cette semaine, c'est avec Kendall & Kylie que ça se passe

La semaine dernière, on vous faisait découvrir Brooklyn Beckham en summer love pour vivre enfin ton rêve avec notre fanfiction de l'été. Cette fois-ci, c'est avec Kendall Jenner que tu vas pouvoir vivre une histoire d'amour aussi improbable qu'intense. Vous pourrez d'ailleurs remercier Kylie sans qui tout cela ne se serait jamais passé ! Une belle romance pour finir notre chronique en beauté. Et oui, qui dit fin de l'été, dit aussi fin de nos fanfictions estivales mais no panico, on reviendra très vite pour de nouvelles aventures. En attendant,tu peux dévorer le summer love avec Selena Gomez, pourquoi se limiter à un ?

*Work work work work work*

A quel point peut-on dire que la vie est triste quand la chanson de l'été devient ton réveil pour la rentrée ? A un point inimaginable on est bien d'accord... Et c'est pourtant ce qui arrive aujourd'hui. Le jour que tu redoutais tant est enfin là : Tu as rendez-vous dans une heure trente au lycée pour démarrer cette nouvelle année. Et sans exagération aucune, ça s'annonce vraiment compliqué. Bah oui... Même Drake et Rihanna n'arrivent pas à te motiver, on part de loin quand même. Ils devraient penser à faire un remake avec "sleep sleep sleep", ça aurait quand même plus de sens non ?

Trêve de plaisanterie, tu files dans la salle de bain te préparer vite fait. Le premier jour de l'année, c'est un peu comme LE jugement fatal. Genre faut être présentable sinon ta vie sociale est fichue, terminée, brisée, direction la poubelle sans recyclage possible. Autant dire que tu as rarement eu autant de pression sur tes épaules. *T-shirt noir ou blanc ?* *Blanc, ça fait resortir le bronzage.* T'as plus qu'à remercier maman pour t'avoir obligé à mater les Rois du Shopping. *Mon chéri tou é soublime*

Le temps passe à une allure folle aujourd'hui ! T'es à peine habillé, tes cheveux ne sont pas coiffés, ton sac n'est pas fait qu'on te met déjà la pression derrière la porte parce qu'il est soi-disant l'heure de partir. Impossible ! IM-PO-SSIBLE. Petit coup d’œil furtif pour voir l'heure sur ton téléphone et grosse panique en t'apercevant que c'est vrai. T'es carrément en retard même ! La répartition des classes est annoncée dans 15 minutes alors que t'es toujours chez toi. EUH... Pourquoi on n'a pas de jet privé déjà ?

Tu montes dans le vrai bolide familiale : Une petite Mini Cooper qui n'aura jamais assez de chevaux pour réaliser un miracle. De toute façon, ce serait bête et dommage de mettre des vies en danger pour gagner quatre pauvres minutes. Donc voilà... Tu es officiellement condamné à être en retard et tu ne fais pas trop le fier, le stress n'arrête pas de monter. Tu vas bientôt savoir si tu seras dans la même classe qu'elles en plus... Rien que d'y penser t'en as mal au ventre, ça promet. Il faut dire que ces vacances ont été particulièrement mouvementées...

Difficile de te souvenir où tout a vraiment commencé alors tu te contenteras de ton arrivée à Los Angeles. Pas d'Espagne entre potes pour toi cette année, tes parents t'ont obligé à partir en Californie pratiquer l'anglais chez de la famille éloignée. Tellement éloignée que tu ne l'as jamais rencontrée, autant dire que le malaise est total. Vous imaginez ? Partir vivre un an au bout du monde chez de parfaits inconnus soi-disant pas inconnus ? C'est une punition limite ! Et dire qu'ils pensaient te faire plaisir...

Bon ok t'as stressé comme jamais, mais en fait c'était pas si terrible que ça. Ils t'ont accueilli comme un roi à l'aéroport, tu as même eu le droit à ta pancarte perso. T'as immortalisé ça direct sur Snapchat pour rendre jaloux tous tes potes. Le plan est simple : Ils n'ont pas intérêt à t'oublier pendant ces douze mois ! Heureusement, tu n'es pas seul ici. Stan, le fils de Myriam & Alexander a le même âge que toi et surtout les mêmes délires. Les liens se sont tissés tellement vite que vous êtes carrément devenus inséparables. Plus comme un frère qu'un cousin, vous passez tout votre temps ensemble en attendant la rentrée.

Contrairement à ce que l'on peut imaginer, il n'y a rien d'incroyable à passer ses vacances dans la ville des Anges. Entre plage et piscine, les activités sont vite limitées. Enfin ça, c'était avant qu'un ami, d'une amie, d'une connaissance d'un pote de Stan vous invite à "THE SOIREE DE L’ANNÉE". L'idée ne te chauffe pas vraiment, mais ton cousin éloigné à l'air tellement emballé que t'oses pas trop lui dire non. Et puis c'est l'occasion ou jamais de connaître un peu de monde ici.

On ne t'a pas menti quand on disait "THE SOIREE DE L’ANNÉE", c'est carrément un truc de dingue ! Une maison dans les hauteurs de la ville, plus un palace qu'une maison d'ailleurs ou peut-être un chateau, t'es perplexe. Des centaines d'invités vu le nombre de Ferrari et Range Rover garées devant. Des décorations digne d'un défilé de mode. T'as peur de faire tâche avec ton jeans et tes baskets... Stan aurait pu te prévenir quand même ! Obnubilé par un portrait accroché au mur, tu ne t'aperçois même pas que tu viens de foncer dans une fille digne d'un mannequin haute couture. Grande, belle, brune, belle, souriante, belle... Plus aucun son ne sort de ta bouche.

- "Tout va bien, je ne t'ai pas fais mal ?"

- "Euh. N-non. Ca va." En plus tu buttes sur les mots, ridicule faut se ressaisir.

- "Qui t'a invité à l'anniversaire, on ne t'a jamais vu ici ?" Te demande-t-elle avec un sourire qui te met bien plus à l'aise.

- "Ha c'est un anniversaire ? Je savais même pas ! J'ai pas pris de cadeau. Enfin vu la baraque ça passera inaperçu non ? On fait la fête pour qui d'ailleurs ?" Le mec désintéressé, ça marche toujours.

- "Pour moi."

... Gros blanc. Gros, gros blanc. Bonjour le boulet !

- "Non je déconne ! T'aurais vu ta tête hahaha ! C'est l'anniversaire de ma soeur, elle fête ses 19 ans aujourd'hui et ne t'en fais pas elle aura bien assez de cadeaux sans le tien ;) Tu as un bel accent, tu viens d'où ?"

Voilà, c'est à peu près comme ça que tout a commencé. Au fil de la discussion, tu as donc appris que cette mystérieuse fille s'appelait Kendall, qu'elle avait ton âge et qu'elle ferait sa rentrée dans le même lycée. Elle t'a même demandé ton numéro pour rester en contact avant le grand jour. Elle appréhendait autant que toi le passage en seconde même si elle connaissait déjà la plupart des élèves qui seront là. Elle n'aime pas le changement, même si elle sait que ça fait parfois beaucoup de bien. Elle t'a même confié rester en couple avec son copain par peur de prendre un nouveau départ. Comment les gens peuvent-ils être avec une personne si les sentiments ne sont plus présents ? Est-ce que ce n'est pas un brin égoïste comme décision ? Kendall pense tout le contraire. Avant de le faire pour elle, elle le fait aussi pour lui. Elle dit qu'il traverse une passe difficile donc ce n'est pas le bon moment pour rompre. De toute façon, est-ce qu'il y a vraiment de bons moments pour ça ?

Plus d'une heure que vous parlez tous les deux de tout et de rien. Et plus le temps passe, plus la petite flamme dans ton ventre grandit, grandit au point de te brûler dès que ton regard croise le sien. Tu as du mal à décrocher tes yeux de ses lèvres parfaitement dessinée, ce rouge à lèvres lui va à merveille. Tu te sous-estime beaucoup trop pour imaginer que quelque chose puisse se passer entre vous et tu es bien trop timide pour tenter quoi que ce soit. A la place, tu te contentes de rester là, de l'écouter, de boire chacune de ses paroles tellement elles te paraissent sensées et cohérentes. En plus d'être magnifique, Kendall est tellement mais tellement intelligente et intéressante... C'est certainement ça qui t'a le plus frappé... Et qui te frappe encore aujourd'hui.

Deux semaines que tu n'as pas eu de nouvelle de sa part. Deux semaines que tu regardes ton téléphone toutes les 3 minutes pour vérifier si tu n'as pas manqué un message. Deux semaines que tu attends désespérément un signe de sa part, mais il ne vient jamais. Deux semaines que la soirée est passée et que tout ne s'est pas terminé exactement comme tu le souhaitais.

Kylie avait beau fêté ses 19 ans, les filles se sont débrouillées pour obtenir un peu de Champagne pour fêter ça... Oui l'alcool est interdit au moins de 21 ans là-bas, mais ça aide d'avoir plusieurs grandes sœurs ;) Khloe aurait fait ça en douce, alors on aura qu'à appeler ça de la solidarité. Ou une vraie bêtise tout simplement parce qu'au bout de deux coupes, tu t'es un peu senti pousser des ailes. Tu bois du Champagne depuis toujours à Noël, mais là tu as peut-être un peu forcé sur la quantité.

Pris soudainement d'une confiance incroyable, tu essaies de retrouver Kendall dans la foule perdue quelques minutes avant avec une seule idée en tête : Lui dire tout ton ressenti sur la soirée. Pourquoi ? Impossible d'expliquer ce besoin, mais il est là et tu as vraiment besoin d'extérioriser cette vague de sentiments qui t'as envahi en quelques heures. Elle t'a confié tellement de choses sur sa vie personnelle que tu peux bien franchir ce pas après tout ?

Tu marches, tu écartes certaines personnes pour te frayer un passage et tu la vois enfin. Elle est là, dans la cuisine, dos à toi, en train de parler avec Kylie. Tu reconnaîtrais sa longue robe rouge parmi mille. Ni une ni deux, tu entres dans la pièce prêt à faire le discours de ta vie :

- "Kendall... Je... Tu... Je... Euh... J'ai..."

- "Tu es sûr que tout va bien, tu veux aller te reposer ?"

- "Non. Je... J" Pas le temps de commencer ta phrase qu'elle te recoupe déjà la parole.

- "Un verre d'eau, tu veux un verre d'eau ?" tu sens la panique dans ses yeux.

- "NON ! Je veux que tu me laisses parler."

Elle te regarde perplexe, mais tu sens que c'est le bon moment.

- "Est-ce que tu crois au coup de foudre ?"

- "Au coup de foudre ? Tu veux vraiment parler de ça dans une cuisine, à 2h du matin, à côté de ma sœur ?"

- "Je veux juste que tu me dises si tu crois au coup de foudre."

- "Je sais pas ?"

- "Ce n'est pas une réponse ça ! Est-ce que tu crois au coup de foudre, oui ou non ?"

- "Je ne sais pas ! J'aimerais pouvoir te dire oui, mais je ne l'ai jamais ressenti. J'imagine qu'on peut rencontrer des gens et avoir cette intuition que tout changera à tout jamais avec eux, mais de là à tomber amoureux au premier regard j'ai des doutes."

- "Est-ce que ta vie changera à tout jamais à partir de ce soir ?"

- "Je te l'ai déjà dit, je déteste le changement..."

"je déteste le changement", "je déteste le changement", ça fait deux semaines que tu te répètes cette phrase à longueur de journée. Il paraît que l'amour te tombe dessus quand tu t'y attends le moins. C'est peut-être vrai après tout. Tu n'as jamais été du genre à rythmer ta vie avec des vieilles citations mielleuses, mais il faut avouer qu'elles se prêtent parfois pas mal à la situation. C'est en tout cas ce que tu as appris en ce mois d'août 2016. Qui aurait cru que ça te percuterait en plein cœur, là, comme ça, sans prévenir ? Pas toi c'est certain... Et pourtant. Et pourtant t'es là, en train de te prendre la tête comme tu ne l'as jamais fait avant. Ha ouais, les autres avaient raison en fait, ça retourne vraiment le cerveau ce truc.

Heureusement, tu es enfin arrivé devant le lycée. On arrête les prises de tête et on fonce direction les listes. Personne devant les grilles, les autres élèves ont dû rentrer déjà... Tu as presque une pointe en coeur en découvrant qu'il n'y a aucune Kendall dans ta classe. Tu ne sais pas vraiment si tu es content ou pas. D'un côté tu n'auras pas à la croiser tous les jours et à te rappeler ce mauvais souvenir, d'un autre ça te laisse que très peu de chance de te rattraper. Bref tout cela est derrière toi maintenant ! Direction la salle 212 pour repartir sur de bonnes bases.

Tu n'oses pas trop toquer à la porte, tu sais que tu vas te taper l'affiche direct. Ce premier jour n'aurait pas pu être pire en fait... Mais quand il faut y aller, faut y aller, tu te lances et découvre un prof plutôt jeune, plutôt sympa, qui t'accueille directement :

- "Ha le retardataire est enfin là ! Allez à côté de Kendall elle m'a dit qu'elle vous gardait la place. Elle a changé de classe exprès pour vous, il paraît que vous allez faire la route ensemble ces prochains mois ?"

Kendall, Kendall, KENDALL ? C'est une blague ou quoi ? Pas du tout. Kendall est bien là, au milieu de la salle avec une place de libre à ses côtés. Alors que tu poses tes affaires en tremblant de tout ton corps, elle te sourit et te dit :

"Il paraît que ça fait du bien un peu de changement..."

Source : fan2.fr