Justin Bieber en mode SUMMER LOVE, vis ENFIN ton rêve avec la fanfiction de l'été !

Ecrit par

Voici venu le meilleur moment de la semaine : Il est temps de vous faire rêver avec notre chronique spéciale summer love et cette fois-ci, c’est Justin Bieber qui est à l’honneur

La semaine dernière, la rédac de fan2.fr vous a vendu du rêve comme jamais avec sa nouvelle fanfiction de l’été ! Après avoir mis Harry Styles en mode summer love pour votre plus grand plaisir, c’est désormais au tour de Justin Bieber d’être à l’honneur et de vous faire vivre un moment inoubliable avec une nouvelle histoire tout aussi magique, qui en fera certainement rêver encore plus d’une. Alors après vous avoir partagé les tubes qui vous aideront à séduire votre crush de l’été à coups sûrs, voici la nouvelle fanfiction qui vous donnera carrément envie de trouver l’amour cet été ! On croise les doigts :)

"J’en connais une qui va rater son avion si elle ne se décide pas à SORTIR ENFINNNN DE SA CHAMMMMBRE". Ta mère a le don de toujours tout dramatiser. Bon quoi qu’en vrai, on aurait vraiment pu parler de drame si tu avais fini par manquer ton vol, après tout ce que tu as fait pour en arriver là. Et surtout qu’après tout ce tu viens de vivre avec ton ex, tu avais clairement besoin de vacances. D’ailleurs, tu te moques complètement de lui aujourd’hui. C’est même le cadet de tes soucis et tu as d’ailleurs pris une décision radicale : Les mecs, c’est fini ! "Cupidon n’a qu’à aller voir ailleurs si j’y suis", te répètes-tu encore et encore. De toute façon, il aurait bien besoin de réapprendre à manier ses flèches lui, parce que jusqu’ici, elles ne t’ont apporté que des ennuis. "J’arriiiiiive mamannnnn", as-tu fini par crier après avoir retrouvé ton passeport et en dévalant les escaliers aussi vite que pouvaient le permettre des talons de 10 centimètres.

Ton été de rêve pouvait enfin commencer. Direction l’aéroport.

À peine avez-vous mis le pied à votre terminal, que tu entends déjà l’hôtesse faire son annonce au micro : "Les passagers du vol AF4651, en direction de Los Angeles, sont priés de se rendre à la porte d’embarquement" Ta mère te lançe alors le plus fusilleur des regards, qui veut dire très exactement : "Toi et ton passeport avez bien failli nous faire rater cet avion." Bien que le "nous" n’ait vraiment rien à faire ici, étant donné que tu es la seule à partir.

"Alors, prête pour ta summer school ma chérie ?"

"Oh oui maman, plus que jamais !"

"Alors file avant que je ne commence à pleurer" te dit-elle la voix tremblante et les yeux déjà légèrement mouillés. Heureusement pour elle, tu ne pars que pour deux mois.

De ton côté tu es beaucoup trop excitée pour verser une quelconque petite larme. Surtout que ce voyage, c’était pas gagné d’avance. Déjà pour le prix : 5660 euros "juste pour deux mois", comme dirait ta mère. Mais ce ne sont pas n’importe quelles vacances : Deux mois à UCLA, l’université de tes rêves depuis l’âge de 15 ans. Tu as toujours rêvé d’aller y étudier, mais faute de pouvoir te payer une année entière là-bas, tu as trimé pendant deux ans en enchaînant les petits boulots par-ci, par-là pour pouvoir t’offrir le programme Summer School. Autant tu es bien contente d’avoir fini les cours au lycée, autant tu n'as qu’une hâte : Pouvoir commencer à étudier à UCLA ! Et même si ce n’est que pour deux mois, tu es bien décidée à en profiter à fond. Et puis ce voyage ne pouvait pas plus mal tomber. Même si tu as bien failli tout annuler après avoir appris que ton ex t’as trompée avec à peu près... la moitié des filles du lycée. Du coup, tu étais bien décidée à tirer définitivement un trait sur l’amour, mais c'était sans compter sur le destin, qui avait visiblement d'autres projets pour toi.

Te voilà arrivée à la cité des anges. À l’aéroport, tu repères de loin une personne tenant une immense pancarte qui a vite fait de te faire oublier la fatigue dues à tes 12 heures de vol : "Summer School UCLA", peux-tu lire de là où tu te trouves. Sourire aux lèvres et plus excitée que jamais, tu te précipites vers cette fameuse personne, que tu as tout de même du mal à voir à cause du nombre de gens réunis autour d’elle. Sûrement les autres étudiants venus participer au programme. Là, tu dis bonjour à tout le monde et en te retournant pour saluer le reste du groupe, tu tombes nez à nez devant la fameuse personne à la pancarte.

D’ailleurs, tu remarques déjà que les autres étudiants n’arrêtent pas de le dévorer des yeux : Grand, blond aux yeux marrons, regard charmeur et look plutôt stylé, c’est le genre de mec qui plaît carrément à toutes les filles et à tous les mecs. Mais pas à toi. Plus à toi. Ce genre de mecs, tu as déjà donné. C’est un tombeur, un coureur de jupon, tout comme ton ex. Tu en mettrais ta main à couper rien qu’à sa manière de sourire à tout ce qui bouge. De toute façon, tu n’es pas venue à L.A pour pour te trouver un chéri, mais pour vivre ton rêve américain. Et celui-ci n’inclut certainement pas de petite amourette d’été.

"Te voilà enfin", s'écrit-il devant tout le monde. "Je crois bien que tu es la dernière personne que l’on attendait. En même temps, pas étonnant que tu aies mis autant de temps à arriver, ça doit pas être facile de marcher avec ce genre de chaussures non ? Tu devrais essayer les baskets pour voyager la prochaine fois. Il paraît que c’est plutôt confortable."

À ce moment-là, tu n’as pas pu t’empêcher de le fusiller du regard, un peu comme quand ta mère l’avait fait avec toi à l’aéroport, mais cette fois, ça voulait plutôt dire un truc du genre "DE QUOI IL SE MÊLE LE COUREUR DE JUPONN ??"

"Moi c’est Justin Bieber, j’étudie à UCLA et je serai votre guide et tuteur durant toute la Summer School", a-t-il continué comme si de rien était.

Après avoir esquissé un léger petit sourire poli, tu continues de saluer le reste des étudiants.

Arrivés sur le Campus, Justin vous emmène à la résidence universitaire, où vous allez loger chacun durant ces deux mois. Tu n’avais qu’une hâte : Récupérer ta clef pour pouvoir enfin t’installer et commencer ton aventure californienne ! Seul petit hic : l’ascenseur ne marche pas et vos chambres sont situées deux étages plus haut. Chacun des garçons se propose d’aider les filles à monter leurs bagages, mais alors que tu étais décidée à prouver que tu n’avais besoin d’aucun mec pour ça, Justin débarque te prendre ton énorme valise des mains, sans rien te demander : "Laisse-moi faire", lance-t-il, sans même te regarder. Il n’a même pas attendu que tu lui répondes. Il prend ton autre valise et s’empresse d’aller les déposer devant ta chambre, où il t’attend, le dos appuyé sur la porte.

"Il y a un bal étudiant la semaine prochaine. Le fameux bal de fin d’année. Tout le monde y est convié. J’espère t’y voir là-bas. Et puis, Tu as déjà les chaussures parfaites pour l’occasion", t- a-t-il dit d’un air taquin. Mais tu étais beaucoup trop surexcitée intérieurement pour pouvoir relever cette nouvelle pique : "OH MY GOD, UN BAL DE PROMOOO ! " Là c‘est certain, ton rêve américain avait bel et bien commencé ! Heureusement, véritable fahsionista que tu es, tu avais bien prévu une dizaine de robes de soirée au cas où une occasion comme celle-ci se présenterait, car après tout, tu as vu beaucoup trop de films et de séries sur la vie étudiante américaine pour savoir que les soirées, ici, ce ne sont pas ce qui manquent !

Ca y est, le jour J est enfin arrivé, après avoir passé des heures à te préparer, tu es enfin prête à vivre ta première soirée en tant qu’étudiante californienne à UCLA et sapée comme jamais, qui plus est : Cheveux lâchés, rouge à lèvres rouge pétant, robe bustier à strass digne d’une Serena Van Der Woodsen : C'est certain, tu vas être la reine de la soirée ! Et alors que tu t’apprêtes à descendre pour rejoindre le reste du groupe, tu entends frapper à ta porte. C’estlui, Justin. En te voyant, il semble avoir du mal à trouver ses mots au début, comme s’il était troublé. Et bizarrement, tu l’es un peu aussi en le voyant. "Il me semble que tu n’as pas encore de cavalier pour le bal, alors je me suis dit que j’allais me porter volontaire, avant que quelqu’un d’autre ne le fasse… Et au passage tu es sublime," te lance-t-il en te tendant son bras tel un gentleman, avec un sourire que tu n’avais encore jamais vu sur son visage. Totalement différent de celui qu’il affiche quand il est avec d’autres filles. À ce moment-là, tu commençais à te demander ce qui se passait.

Toi qui t’étais promise de laisser les mecs de côté pendant un temps, commencerais-tu déjà à craquer pour le "coureur de jupon" ? Une fois arrivée au lieu du bal, tu es bien décidée à profiter de la soirée, pendant laquelle tu n'as pas une seule fois quitté la piste de danse. Justin quant à lui, semble ne pas pouvoir te quitter du regard et tu n’as pas pu t’empêcher de le remarquer. À tel point que ça finit même par te mettre mal à l’aise. Alors tu décides d’aller prendre l’air dehors, mais avant même que tu n'arrives près de la sortie, tu sens quelqu’un te rattraper. C’est encore lui. Il te prends par la main, te ramènes sur la piste de danse sans rien dire et, sans trop savoir pourquoi à cet instant, alors que quelques secondes plus tôt tu cherchais à le fuir, tu le suis. À ce moment-là, le DJ joues "All Of Me" de John Legend, ton morceau favori. Le sien aussi visiblement. Il a bien choisi son moment : Arrivés au milieu de la piste, il te prend doucement par la taille et te serre tendrement contre lui. Vous êtes tellement près l’un de l’autre que tu peux presque sentir les battements de son cœur. Tout d’un coup, c’est comme s’il n’y avait plus que vous sur la piste. Tu commenças à ressentir des choses que tu ne t'attendais pas à ressentir de nouveau. Surtout pas ici. Et surtout pas avec lui. Mais tu n'y peux rien. Tu es si bien à cet instant là voudrais que la musique ne s’arrête jamais.

Les jours ont continué de défiler et plus vous passiez du temps ensemble, plus vous commenciez à ne plus pouvoir être loin l'un de l'autre et plus l’attirance entre vous deux est forte. Le Justin sarcastique du début avait laissé place à un jeune homme doux, tendre et drôle, auquel tu as fini malgré toi par t’attacher. À tel point que tu as fini par ne plus avoir peur d’aimer à nouveau. Tout ce que tu voulais, c’est vivre l’instant présent, vivre ces semaines comme si c’était les dernières, vivre cet amour que tu méritais tant et que tu t’étais interdite de vivre pendant tout ce temps. Et tu ne le regrettes pas. Pas une seule fois. Pas une seule seconde. Tu étais si bien avec lui. Tu n’as d’ailleurs jamais été aussi bien qu’avec lui. Tout était si magique entre vous. Tu te souviens d’ailleurs de votre premier baiser comme si c‘était hier...

Tu venais de rentrer d’une soirée étudiante, la plus mauvaise que tu aies passé depuis que ton arrivée, puisqu’il n’était pas là. Ça devait faire bientôt une semaine que tu ne l’avais pas vu : il avait dû partir en déplacement à Santa Barabara et tu ignorais encore quand il était censé rentrer… Jusqu’à ce fameux soir où tu entendis frapper à la porte. Tu reconnaîtrais sa manière de frapper entre mille. Tu te précipitas vers la porte et lui sauta aussitôt sans les bras quand tu vis que c‘était bel et bien lui. "Tu m’as tellement manquée", te chuchota t-il dans tendrement dans l’oreille. Il te souleva et te plaqua contre le mur tout en t’embrassant passionnément dans le cou. Et puis sans t’en rendre compte, tu finis par sentir ses lèves contre les tiennes. Le temps s’était comme arrêté. Tout comme votre première danse, tu aurais aimé que ce moment ne s’arrête jamais.

Vous deux, c'était comme une évidence. Comme si le ciel l'avait mis sur ton chemin pour te faire croire de nouveau en l'amour, toi qui avait fini par ne plus vouloir de lui dans ta vie. Toi qui pensait qu'elle c'était que sources d'ennuis, de pleurs et de souffrance. Mais le destin a fini par te prouver le contraire. Car avec Justin, tu ne pouvais pas être plus heureuse, et tu sentais bien que lui aussi t'aimait passionnément, sincèrement.

Mais toutes les bonnes choses ont une fin et tu auras vite fini par t’en rendre compte. Ton séjour touchait déjà à sa fin, et pour toi, aucun adieu n’a jamais été aussi amer. Mais les souvenirs resteront à jamais et cet été, c’est certain, tu ne risques pas de l’oublier.

Source : fan2.fr

18 commentaires
  • Signaler
    Mais quand on y pense c'est vrai que c'est un peu bizarre : vous n'êtes PAS ensemble, tu l'as pas vu depuis un certain temps et puis tout d'un coup tu le revois et il t'embrasse direct le cou ... ( WHAT ??????)
  • Signaler
    Maggdo je suis aussi d'accord avec toi. En tout je n'aurais jamais cru dire ça un jour même si je fréquente le site mais Fan2.fr bon travail, j'adore cette fanfiction. J'aimerais tellement être la fille qui a eu l'honneur d'embrasser et d'être embrassée par LE HotBoy JUSTIN BIEBER. Ca fait rêver : Haaaaaa..... ♥♥♥ ^_^
  • Signaler
    jte comprend je pensais exactement la même chose
  • Signaler
    Cnest bien.Mais c'est quoi cette fin on a pas le droit de jouer avec nos coeurs comme ça
  • Signaler
    C’est nul les filles,attendez,vous allez pas me dire "oh j’aurais trop aimé être à sa place !" c’est niais ! Le mec il a juste envie de la sauter,et puis comme ça en claquant des doigts (mimi mathy numéro 2) et bah il vous saute dessus et vous embrasse ?! Ah bah si ça serait vraiment comme ça,ça se saurait,c’est vraiment de la merde,allez lire After d’Anna Todd,là vous comprendrez ce que c’est l’amour et la passion mes petites.