Comment avoir les parents de mon mec dans ma poche ?

Ecrit par

Pas toujours évident de faire ami-ami avec nos futurs beaux-parents ! Alors, quelle stratégie adopter pour se faire accepter dans le clan familial de Chouchou ?

1re étape : réussir la première rencontre

Dimanche prochain, Jean-Pierre et Christine (papa et maman de Chouchou) nous attendent de pied ferme. Une rencontre qui s’annonce aussi terrifiante qu’un plongeon dans une fosse aux lions ! Voilà 5 astuces pour ne pas se crasher.

1. Les cadeaux

Pour sortir vivante de cette épreuve, il faut marquer des points dès les premières secondes. On tâchera donc de dénicher non pas un, mais deux cadeaux. Pour JP, on choisit une bouteille de vin ou la biographie d’un sportif corrompu. Pour Chris, c’est l’option bouquet de fleurs (énorme) ou bibelot (mais pas moche). Arriver les bras remplis = succès garanti !

2. Le style propret

Évidemment, bel’môman a son style. Classique, un poil vieillot. Chemisier, pantalon droit, petits talons à bouts carrés. Alors, on ferme les yeux et… on fait pareil (ou presque) ! Direction la friperie du coin pour se dégoter une jupe plissée à 5 €. Ensuite, on mise sur de l’ultra-basique. La fashion attitude nous rattrape ? On pique une fleur dans notre chignon et on accessoirise notre gilet d’une belle broche.

Comment avoir les parents de mon mec dans ma poche ?

3. Flatteries en cuisine

Belle-doche a clairement prévu de nous gaver. Au menu : cassolette de reblochon, fondue savoyarde et charlotte aux deux chocolats. Seulement, voilà, niveau tambouille, Christine est à peu près aussi douée qu’une pelle à tarte. Mais pour plaire à sa future, il faut TOUT finir et… féliciter ! D’ailleurs, Cri-Cri n’attend que ça : qu’on la couvre de “hum, miam, waouh, merveilleux, digne d’un grand chef !”.

4. Rire et sourire à gogo

Pour être séduit, bôpap’ doit nous trouver digne de son fils. Mieux vaut éviter la carte “minijupe” et miser sur un autre registre… en papillonnant et en minaudant. Sans oublier de sortir nos meilleures blagues. Eh oui, on sait être drôle, pas besoin des bouquins de Jean Roucas pour faire rire sa belle famille à gorge déployée !

5. On se construit un CV bidon

Pour se sceller une réputation hyper-impressionnante, on gonfle un poil son passé. Oui, oui, on a bien été petit rat de l’Opéra pendant six mois et diplômée des Beaux-Arts (option pâte à modeler). On jure qu’on est aussi cousine par alliance avec le fils du frère de Jean-Pierre Foucault. Trop la big classe !

Comment avoir les parents de mon mec dans ma poche ?

2e étape : obtenir son statut de belle fille

Après être brillamment passée de l’autre côté du précipice, reste à gérer TOUT LE RESTE ! Visites impromptues, repas dominical et peut-être même vacances à l’hôtel de la Frégate… Les 5 commandements pour rester la belle-fille idéale.

1/ Être prête pour l’imprévu

Samedi matin, 8 heures, le téléphone sonne. Christine (qui d’autre ?) nous invite à sa poulet-frites party avec tatie Giselle et tonton Gérard. Évidemment, on ne refuse pas. On accepte même avec plaisir, tout en précisant qu’on avait prévu un brunch avec les copines… mais la famille passe avant tout, naturellement !

2/ Faire bloc

Chabichou veut s’offrir une mobylette. Pour bel’môman et bôpap’, c’est non ! Certes, on s’imagine déjà crâner devant nos cop’s à l’arrière de l’engin (on en rêve même la nuit !), mais la raison nous pousse à faire front, pour nous ranger sagement derrière les géniteurs de bôgosse. La mobylette, c’est dangereux, et l’essence, ça coûte cher !

3/ S’intéresser à tout

La passion de JP ? Les maquettes de bateaux. Impossible de passer à côté du trois-mâts daté 1492 qui prend plus de place que la télé. On fait donc mine de s’intéresser à la bête, pour inciter bôpap’ à tout nous raconter.

Comment avoir les parents de mon mec dans ma poche ?

4/ Partager des moments forts

Bel’môman souffre d’une vilaine bronchite ? Ni une ni deux, on fonce lui apporter un bon bol de bouillon. Ainsi, on lui prouve qu’on sera toujours là pour elle ! On veillera à se programmer un cours de maths obligatoire le quart d’heure suivant, pour éviter d’y passer l’après-midi quand même.

5/ Rester soi-même !

On a beau faire tous les efforts du monde, c’est avec Chabichou qu’on sort, pas avec ses parents. Inutile donc d’en faire des tonnes pour les subjuguer. De toute façon, le naturel revient toujours au galop !


3 commentaires
  • Signaler
    Je trouve assez marrant le fait de se construire un CV bidon comme vous dites. Mais vous savez quoi, cela ne marchera pas si on compte se marier avec le mec. Donc, un conseil, il faut savoir se montrer à la hauteur de leurs fils et le tour sera joué. Suzanne du site www.contacter-ophtal mologue.com
  • Signaler
    je sui plus avec mon copain a cose de ses parents!a la vue de la minijupe avec le string ki depasse il m on flanke a la porte!g bo avoir ke 12ans!
  • Signaler
    je leur offre des fleur